Qu'est ce que la location meublée ?

Un bien meublé

Pour que votre bien immobilier soit qualifié de meublé, votre logement devra être garni d’un mobilier suffisant pour permettre la vie courante du locataire avec un niveau de confort et de commodités satisfaisant et répondre ainsi à ses besoins essentiels.
Votre locataire doit pouvoir entrer dans les lieux et commencer à y vivre avec ses seuls effets personnels à apporter. Enfin, selon la population cible (personnes âgées dépendantes, étudiants, ...), des aménagements spécifiques peuvent être nécessaires.



Des services


Pour être qualifié de résidence services et permettre l’assujettissement à la TVA (générant le remboursement de celle-ci par le Trésor Public), l’établissement doit proposer au moins 3 des 4 services suivants :

  • Petit-déjeuner,Réception de la clientèle,
  • Entretien et nettoyage régulier des locaux,
  • Fourniture du linge de maison

 


Les atouts de la location meublée


En optant pour la location meublée, l’investisseur se constitue un patrimoine sans les contraintes locatives de l’immobilier résidentiel.
Autrement dit, il conserve les avantages de tout support immobilier et bénéficie en plus du confort offert par l’exploitation d’un professionnel.

 




Les différents secteurs d’activités ouverts à la location meublée



  • Les résidences étudiantes destinées aux jeunes quittant le foyer familial pour poursuivre leurs études de façon plus autonome.
  • Les résidences de tourisme conçues pour héberger en courts séjours des touristes nombreux en France (1ère destination touristique mondiale) sans oublier la clientèle dite «d’affaires».
  • Les résidences seniors à destination des personnes âgées indépendantes désirant conserver leur autonomie tout en bénéficiant de services et de loisirs adaptés à l’évolution de leurs besoins.
  • Les résidences médicalisées (EHPAD) pensées pour les personnes âgées dépendantes nécessitant un accompagnement quotidien ainsi que des aménagements et des services adaptés à leurs besoins spécifiques.

 


Le bail commercial 

 

Un contrat, appelé, bail commercial, sera signé pour une période minimale de 9 ans entre l’investisseur, propriétaire, et le gestionnaire. Véritable gage de sécurité et de protection, il décrit les obligations et contreparties de chacun.
L’exploitant s’occupera du remplissage de la résidence et prendra à sa charge les aléas locatifs (vacances et carences de locataires). En tant que propriétaire, l’investisseur percevra un loyer rémunérant la mise à disposition du bien, loyer prédéfini pour toute la durée du bail commercial et versé trimestriellement.

 


La répartition des charges




Le bail commercial fixe également la répartition des charges (qui peut varier selon le type de résidence choisi). En règle générale :

  • L’exploitant prend à sa charge les frais inhérents à la vie quotidienne du bien puisqu’il s’agit de son outil de travail qu’il se doit donc de maintenir en parfait état. Exemple: entretien du mobilier, assurances incendie et risques locatifs, menus travaux et travaux d’embellissement, taxes sur les ordures ménagères…
  • Le propriétaire conserve à sa charge les frais relevant des travaux importants, essentiels pour permettre au bien de conserver sa valeur. Exemple: mise en conformité, frais de syndic, frais de gestion, impôt foncier…